Le mom dans fitmom

Je peux bien me regarder dans le miroir pendant des heures, mais il n’y a rien comme mes enfant pour me faire voir ma vraie nature. En fait, les enfants se foutent éperdument de quoi j’ai l’air, sauf qu’ils remarquent quand je sors le soir parce que je mets du maquillage, hihihi. Par contre, ils veulent mon affection, ma protection mais surtout regarder la télé 😉

Les garçons prennent notre coeur et les filles notre âme. Je ne me souviens plus où j’ai entendu ça, mais je ne peux m’empêcher de trouver ça un peu vrai! Grâce à sa grande sensibilité, son intelligence et sa perspicacité, ma belle Margaux agit comme un miroir un peu trop exact sur ma personne et mes actions

La semaine dernière, je ne me sentais pas très top entre autres parce que j’ai réalisé que mon impatience face aux crises des enfants était directement relié à comment je me sens professionnellement; perdue et pas en contrôle. Constats après une longue marche au Mont-Royal: tout ça n’a rien avoir avec eux, mais plutôt avec moi donc j’ai besoin de relaxer un ti-peu parce qu’ils ont seulement 2 et 4 ans. Maintenant que j’ai trouvé le bobo, je peux passer à l’action et trouver des solutions.

Je me suis rendue à l’évidence, grâce à Cat and Nat (je les trouve très drôles), que tous les moms vivent les mêmes choses. Mon attitude est la seule chose que je peux vraiment contrôler pour améliorer la situation. Oh, et lire quelques livres sur le sujet et dormir au moins 8hrs par soir 😉

Je partage ce côté de moi parce que je ne suis pas invincible et qu’il m’arrive d’avoir le moral bas comme tout le monde. La santé mentale est aussi importante que la santé physique alors voici comment j’ai réussi à sortir de mon « down »:

  1. Je donne une journée à chacune de mes émotions:
    • Jour 1 – frustrée donc je chiale
    • Jour 2 – triste donc je pleure
    • Jour 3 – démotivée donc je fais rien
    • Jour 4 – je suis tannée alors je passe à l’étape 2
  2. Je sors faire une activité extérieur; marche ou jogging dans la nature
  3. Je sors avec des amies
  4. J’essaie de ne plus me prendre au sérieux en riant de la situation et de moi-même.

J’ai peut-être peur des araignées, mais je n’ai pas peur de mes émotions 😉

Sur ce, bonne journée!

Véro 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s